Catalogue

Genre : Roman

Édition originale : Leméac, 2015

Édition BQ : 2019

Pages : 280

ISBN : 978-2-89046-431-3

Format : 10,7 x 17,7 cm

Nord Alice

Marc Séguin  - Roman -

Le narrateur est obsédé par Alice, médecin comme lui, dont il n’arrivera jamais à calmer les angoisses existentielles et amoureuses. Lorsqu’il la laisse à Queens, c’est pour se retrouver à Kuujjuaq, dans son monde à elle. Entre deux patients, quand il n’en peut plus de penser à Alice, il consomme des femmes sur le web ou va pêcher. Là, enfoncé jusqu’à mi-cuisse dans les eaux d’un torrent ou le ventre étendu sur la banquise qui fond, il calme sa faim en mangeant du poisson cru. Et il remonte le temps, pour essayer de s’expliquer. Il s’invente une histoire, s’inspirant des hommes qui l’ont précédé, depuis Roméo, l’arrière-grand-père, le premier de sa généalogie à avoir tué un homme, sur les rives du Klondike. Quelles traces ont laissées ceux qui ont traversé les années avant les nôtres ? Que sème-t-on derrière soi dans la fuite ?

 

Le Nord que propose Marc Séguin n’est pas seulement blanche immensité et splendeurs boréales ; ce Nord est aussi celui de l’exploitation d’uranium et des excès d’alcool. Mû par un profond respect pour le territoire et ceux qui l’ont marché pendant des siècles, l’auteur de Nord Alice témoigne néanmoins d’une déroute. Mais, justement, c’est peut-être jusqu’au bout de ses échecs qu’on devrait avoir l’humilité d’aller pour se trouver.


À propos de l'auteur

Marc Séguin

Né à Ottawa en 1970, Marc Séguin est reconnu comme artiste peintre, et ses toiles sont exposées dans les plus grandes villes du monde, notamment à (...)

En savoir plus sur l'auteur >

Échos de presse

« On préfère Marc Séguin mordant comme lorsqu’il analyse l’exploitation des ressources dans le Nord. Ou lyrique comme dans sa narration d’un pêche miraculeuse. Ou descriptif comme lorsqu’il fait voir le mouvement des icebergs sur la mer – l’œil du peintre n’est jamais loin, on le sent. »

–  Josée Lapointe, La Presse

 

« Son écriture est instinctive, viscérale, précipitée. »

–  Martine Desjardins, L’actualité

 

« […] une regard fasciné mais sans illusion sur la beauté âpre du Grand Nord, où la réalité souvent cruelle et toute en contrastes des Inuits apparaît sans fard. »

–  Christian Desmeules, Le Devoir