Auteurs

Octave Crémazie

Octave Crémazie

Né à Québec en 1827, Octave Crémazie interrompt ses études au Petit Séminaire en 1843, pour fonder avec son frère Joseph la Librairie ecclésiastique de J.O. Crémazie. Tout en dirigeant la librairie, Crémazie s’adonne à la poésie. Après des débuts maladroits, il connaît la gloire en 1858 : Le drapeau de Carillon lui mérite l’appellation de « barde national ». Poète applaudi, commerçant prospère, président de l’Institut canadien de Québec, président adjoint de la Société Saint-Jean-Baptiste de Québec, tout lui sourit jusqu’en 1862, année où des difficultés financières entraînent la faillite de la librairie. Crémazie doit s’exiler et se cacher en France sous un nom d’emprunt. Après un séjour à Paris, puis dans l’Orléanais, il revient dans la capitale où il vit misérablement pendant le siège de Paris. Il croit prudent de fuir la Commune et se réfugie à Orléans. Il trouve ensuite un emploi temporaire à Bordeaux, puis au Havre où il meurt en 1879.

Titres parus

Poèmes et proses

Octave Crémazie

Poésie, Chanson, Théâtre