Catalogue

Genre : Roman

Édition originale : XYZ, 2013

Édition BQ : Novembre 2016

Prix : 10.95 $

Pages : 160

ISBN : 978-2-89406-396-5

Format : 10,7 x 17,7 cm

Anabiose

Claudine Dumont  - Roman -

Roman de voix, celle d’une femme au bout de sa nuit, haletante, syncopée. Voix de descente aux enfers et de remontée vers la sortie. Voix de l’enfermement et d’une inadaptation au monde d’aujourd’hui, à ses maladies contemporaines, à ses inconforts existentiels et affectifs. Mais surtout, voix d’une renaissance à soi-même.

Emma est seule. Pas de projet, pas d’amis, un boulot inutile d’aide-téléphoniste, des parents distants. Le soir, elle cale de la tequila pour oublier le grand vide qui l’habite. Un matin, elle se réveille dans une pièce quasi vide : matelas au sol, lampe au plafond, drain de plancher. De mystérieux hommes masqués, qu’elle surnomme « ILS », l’auraient enlevée. Où se trouve-t-elle ? Que lui veut-on ? Et qui est Julien, cet homme colérique d’âge mûr qui fait soudain irruption comme second chambreur ? Aussi démuni qu’elle, ce boursicoteur ? Voilà que la dynamique change : ils chercheront désormais à deux comment sortir du labyrinthe de leur inexistence.


À propos de l'auteur

Claudine Dumont

Claudine Dumont a étudié la littérature, la psychanalyse et la scénarisation. Elle enseigne le français au secondaire et fait de la photographie, p (...)

En savoir plus sur l'auteur >

Échos de presse

« […] [E]ntre les frères Grimm et Stephen King. […] [Un] texte qui se lit aussi comme un long poème en prose et en détresse, au style dépouillé et efficace. » 

MARIE-CHRISTINE BLAIS, La Presse 

« Une allégorie qui permet à Emma de retrouver des sensations et des émotions qu’elle avait perdues, de redevenir humaine. » 

YVON PARÉ, Progrès-Dimanche 

« Le premier roman de Claudine Dumont s’avère un huis clos étonnant et r ésolument prenant. Maniant une plume efficace, au souffle syncopé et happant, elle réussit à rendre palpitant, mais surtout rév élateur, l’emprisonnemen t d e cette femme et d e cet homme lancés dans l’existence sur le pilote automatique et se dirigeant droit vers un mur de béton. » 

VALÉRIE LESSARD, Le Droit