Catalogue

Genre : Roman

Édition originale : La Peuplade, 2020

Édition BQ : 2022

Prix : 11.95 $

Pages : 184

ISBN : 978-2-89406-485-6

Format : 10,7 x 17,7 cm

Les falaises

Virginie DeChamplain  - Roman -

V. vient d’apprendre que l’on a retrouvé le corps sans vie de sa mère, rejeté par le Saint-Laurent sur une plage de la Gaspésie, l’équivalent « du bout du monde ». Elle regagne là-bas, brusquement, sa maison natale, et se confectionne une « île » au milieu du salon venteux, lieu désigné pour découvrir et mieux effacer – ou la ramener – l’histoire des femmes de sa lignée à travers les journaux manuscrits de sa grand-mère. V. se voit prise dans sa lecture, incapable de s’en détacher. Sa seule échappatoire réside derrière le comptoir d’un bar au village, dans une chevelure rousse aérienne, et s’appelle Chloé.

 

Les Falaises fait le récit d’un chaos à dompter, d’un grand voyage onirique, historique et féminin, qui de la Gaspésie à l’Islande réunit ces survivantes de mère en fille qui admettent difficilement être de quelque part, préférant se savoir ailleurs et se déraciner à volonté.

 

Prix Jovette-Bernier 2020

Finaliste au Prix des Rendez-vous du premier roman 2020


À propos de l'auteur

Virginie DeChamplain

D’origine rimouskoise, Virginie DeChamplain e (...)

En savoir plus sur l'auteur >

Échos de presse

« On entre dans Les Falaises comme la protagoniste entre, lentement, en elle-même, porté par le souffle et la souffrance muette d’une femme qui apprendra à jeter un regard neuf sur les choses et la vie. Au fil de chapitres assez courts, entrecoupés d’apartés poétiques, l’autrice nous amène avec elle dans ce voyage intérieur. Beau»

 Iris Gagnon-Paradis, La Presse



« Quelle puissance se dégage du roman Les Falaises! Comme si les rudes paysages où se campe le récit, d’abord la Gaspésie puis l’Islande, avaient trouvé écho dans l’écriture. »

– Josée Boileau, Journal de Montréal


« Ce récit introspectif gronde de tous les actes manqués, des rencontres qui n’ont pas pu se faire, des voix et des visages oubliés. Les éléments — bourrasques tonitruantes, eaux tempétueuses — portent aussi cette violence qui fait écho à la colère qui habite le personnage et qui possède en elle la promesse des jours d’accalmie. »

Les Libraires